jeudi 9 juin 2016

PSKOV

Vers la Russie

De Tallin je roule sud Est pour rejoindre Pskov. Cela me permet sur moins de 300km de traverser l'Estonie en diagonale. La végétation ne varie pas : plantations de bouleaux suivies de résineux, puis des cultures sur de larges étendues. Le vent froid n'a pas faibli cette nuit et j'encaisse de fortes rafales venant de l'ouest. La route jusqu'à Tartu est truffée de radars. Ils ont du avoir leur Sarko eux aussi... Mais je découvre un panneau qui indique qu'il faut faire attention aux élans sauvages qui risquent de traverser inopinément.

1 route vers Tartu 1 route vers Tartu2

Comme toujours le passage de la douane est long. Il faut attendre que la déclaration d'admission temporaire du véhicule soit enregistrée. C'est un petit poste et les effectifs me semblent bien minces pour le trafic qui s'y présente. Enfin ça y est je suis en Russie. Je me sens chez moi. J'avance ma montre d'une heure. J'ai maintenant deux heures de décalage avec la France.

PSKOV

3 pskov entrée de la ville
C'est une grande ville de plus de 200 000 habitants dans laquelle j'arrive. D'immenses et larges avenues tiennent lieu de faubourg. Elle est à moins de 200km de la mer Baltique. Elle est réputée pour faire partie des plus belles villes de Russie.



Primitivement les terres de Pskov étaient la patrie de la princesse Olga, mère de Sviatoslav, le prince qui défit le Khanat de Khazar, et grand-mère de Vladimir, le prince qui baptisa la Russie. La princesse Olga fut aussi l’une des premières dirigeantes russes et elle embrassa le christianisme avant même le baptême de la Russie. Elle fut la première Sainte russe.

L'histoire de Pskov se confond ensuite avec celle des 7 siècles pendant lesquels les hommes se sont affrontés pour contrôler les côtes de la Baltique. Les chevaliers teutoniques l'envahirent brièvement en 1240, mais ils en furent chassés deux ans plus tard par les troupes d'Alexandre Nevski. La bataille la plus célèbre se déroula sur le lac Peïpous ou lac des Tchoudes qui est un vaste lac partagé entre l'Estonie et la Russie. Les Polonais, puis les Suédois l’occupèrent successivement. Pierre le grand s'en servit comme base arrière et la ville connut son lot d'atrocités au cours de la seconde guerre mondiale.

4 pskov cathédrale de la trinité
cathédrale de le Trinité

5 pskov mur d'enceinte
mur d’enceinte

Malgré cela son kremlin et la plupart des murs d'enceinte nous sont parvenus dans un remarquable état. Le kremlin était le centre religieux et cérémoniel. C'est là que les citoyens élisaient leurs prince et les envoyaient à la guerre. Un certain nombre d'entre eux sont enterrés sous la cathédrale. Le kremlin occupe le nord de la ville et de forme allongé s'étend sur un petit promontoire enserré entre la grande rivière Velikaïa et son petit affluent la Psoska. Il y avait primitivement quatre enceintes. Il ne reste presque rien de la vielle ville.

 5 pskov le kremlin
 kremlin de Pskov

5 Pskov kremlin riviere Velikaïa
kremlin riviere Velikaïa

5 pskov le kremlin et la riviere Pskova
Kremlin et rivière Pskova

5 pskov le kremlin vu de la place lenine
kremlin vu de la place Lenine

Il y a un grand nombre d'églises dont les clochers brillent dans l'air du soir. J'ai eu la chance de pouvoir capter les derniers rayons du soleil illuminant cette ville qui a vu naître Pouchkine. Mais la nuit ne va pas tomber. A minuit il fera encore très clair et à quatre heures du matin le soleil brillera sur les toits.

Ce soir je dors dans un hôtel ex soviétique dont les sombres couloirs démesurés ont des moquettes épaisses et dont toutes les portes sont strictement identiques.

6_DSC0895
hotel oktiabrskaïa

6 hotel oktiabrskaïa
hotel oktiabrskaïa

pskov tour d'angle
tour d’angle

pskov place lénine
place Lénine

pskov sur le pont rijki
pont Rijki

troupes Estonnienes en maneuvres
troupes Estonnienes en maneuvres

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire